Vidéo

Au Bénin, on recycle les déchets!

Sisi ! Parce que je suis au Bénin et je vous propose une vidéo que j’ai réalisée à l’occasion de la journée mondiale du recyclage. Mais avant, retenons ceci !

                          Crédits:Francine Oboubé 

Le 15 novembre, journée mondiale du recyclage a été créée en 1994 aux États-Unis dans l’objectif de promouvoir la consommation des produits fabriqués à base de matières recyclées.  Le recyclage nous évite de trop user de nos ressources naturelles ; d’éviter la pollution et de préserver l’environnement. Mais aussi il développe notre sens de créativité puisqu’il faut recycler pour fabriquer. Et là, la stratégie est tout autre.  On y découvre beaucoup de créativité.

DSC_1810                          Crédits: Francine Oboubé

Tri des déchets

Le tri des déchets est une étape importante et indispensable du recyclage. Commencez par trier vos déchets ménagers dès maintenant même si vous ne pensez pas les recycler et que ceci reste un geste quotidien. D’autres en ont besoin et généralement au Bénin, les éboueurs font le tri de certains déchets la plupart solides qu’ils leur fournissent. Facilitons leur la tâche. Ils évitent la pollution d’une catégorie de déchets à notre place.

Recyclage papiers
J’ai choisi les papiers oui ! C’est plus facile pour moi et utile. J’évite en partie le sachet plastique de tout ordre. Avec les sacs en papiers en plus personne ne peut deviner ce qu’il contient.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le sac peut supporter du pain, des choses pas très lourdes mais aussi lourdes il vous suffit de doubler le papier selon ce que vous voulez en faire et bien coller. Aussi, pour fabriquer du papier il nous faut couper des arbres alors j’évite de gaspiller le papier alors qu’on souffre de la déforestation, du réchauffement climatique en lui donnant une seconde vie. Enfin je trouve ça aussi coquin et vous ? ON REGARDE !


Pensez à recycler. Pas forcément du papier, autres déchets : le sachet, les plastiques, les capsules, du verre, etc. Enfin ! Coucou à ces artistes qui recyclent pour nous faire voir du beau. Aidons les autorités béninoises à prendre les décisions. En attendant une stratégie de recyclage de la part du gouvernement béninois, que chaque citoyen passe à l’action. Allez ! Apprenons à recycler.

#LANATURESEXPRIME

    Publicités

    ZERO SACHET PLASTIQUE NON BIODEGRADABLE AU BENIN

    2017-22-08-19-10-02

    Eh oui ! Enfin ! Le sachet plastique éradiqué du quotidien des béninois. La loi portant interdiction de la production, de l’importation, de l’exportation,  de la commercialisation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation des sachets en plastiques non biodégradables en République du Bénin a été adoptée le 03 novembre 2017 par  l’Assemblée Nationale. La dite loi vient sauver l’environnement qui ne cesse de s’exprimer mais aussi, elle vient améliorer la santé des béninois. Plusieurs dispositions viennent renforcer la loi sur les sachets plastiques. A titre d’exemple, : « Toute personne qui jette un sachet en plastique par-dessus bord des véhicules et dans la rue est punie d’une amende allant de cinq à cent mille francs CFA et d’une peine d’emprisonnement  de trois mois à six mois ».

    Une chose est de diagnostiquer le mal, et une autre est de proposer un traitement afin de guérir le mal. Les sachets en plastiques non biodégradables sont interdits mais les sachets en plastiques biodégradables seront désormais autorisés sur le sol béninois. Mais la loi portant interdiction de la production, de l’importation, de l’exportation,  de la commercialisation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation des sachets en plastiques non biodégradables en République du Bénin va entrer en vigueur seulement après sa promulgation. L’adoption de la loi n’est donc pas tout à fait louable pour le moment. Elle sera louable lorsque la loi sera promulguée, publiée dans le journal officiel du Bénin et va entrer en vigueur.

    Après son entrée en vigueur, elle prévoit une période transitoire de six mois pour permettre à tous : producteurs, importateurs, exportateurs, commerçants, distributeurs ou détenteurs de stocks des sachets non biodégradables pour se conformer aux dispositions de la présente loi. Elle interdit également toute  importation de sachets en plastiques non biodégradables au cours de cette période de transitoire.

    Les médias publiques et privées doivent véritablement communiquer sur la situation des sachets en plastiques à partir de l’instant où la loi a été adopté et une bonne politique de sensibilisation de la population doit être mise en place par le gouvernement.

    Des questions secondaires : quelle sera la destinée des sachets plastiques dont dispose commerçants, producteurs etc… ? Où vont-ils les mettre ? Vont-ils les bruler, les jeter n’importe où ? Quel sera le mode de gestion des sachets qui sont dans les rues de Cotonou dans les eaux etc.?

    Cliquez ci-dessous

    https://oboubey.wordpress.com/2017/07/02/sachets-non-degradables-en-voie-dinterdiction-au-benin/

    #LANATURESEXPRIME

     

    Bilan 2017: 29 août journée internationale contre les essais nucléaires?

    Un essai nucléaire consiste à faire exploser une bombe nucléaire à des fins expérimentales et militaires. Les essais nucléaires visent souvent à tester la portée de l’engin, et à se gonfler de la possession d’une telle arme mais dans quelle intention donc ? Peut-être se montrer prêt à tout combat ou représenter une menace pour les pays voisins et même pour communauté internationale ou dissuader. La bombe atomique a été utilisée pour la première fois par les États-Unis contre le Japon pendant de la deuxième guerre mondiale.  Les bombardements de  Hiroshima et  Nagasaki ont véritablement marqué l’histoire du nucléaire. Mais ce n’était pas un essai nucléaire mais plutôt un tir de combat. Exemples d’essai nucléaire : Trinité par les États-Unis en 1945, RDS-37 par l’Union Soviétique en 1955, Castle Bravo par les États-Unis en 1954,  par, Opération Hurricane par le Royaume-Uni en 1952, etc. Les effets inattendus de l’essai Castle Bravo de 1954, a donné naissance au traité d’interdiction partielle des essais nucléaires et au Traité d’Interdiction Complète des Essais nucléaires (TICE) signé à New York le 24 septembre 1996. Mais, les États-Unis, la Corée du Nord, la Chine, l’Inde et le Pakistan n’ont toujours pas ratifié ce traité. On distingue quatre types d’essai nucléaire : atmosphérique, souterrain, extra-atmosphérique et sous-marin.

    Les essais sous-marins

    L’explosion de la bombe nucléaire sous l’eau perturbe la biodiversité aquatique et pourrait entrainer la contamination de l’eau, une contamination qui va drainer vers les autres régions voir même continents ; la pollution de la mer (produits chimiques, déchets toxiques, des métaux etc.). Le bombardement de Hiroshima a entrainé l’extermination des générations entières de poissons.  Mais, les essais atmosphériques ont plus d’impact sur l’environnement.

    Les essais atmosphériques

    La quantité d’éléments propagés dans l’air les dissémine au-delà du lieu de l’explosion. Plus de 2 000 explosions officielles ont eu lieu dans le monde. Entre 1945 et 1980, 520 explosions nucléaires expérimentales ont été effectuées dans l’atmosphère par cinq États : les États-Unis, l’Union Soviétique, le Royaume-Unis, la France et la Chine.

    Ici, l’explosion d’une bombe nucléaire dans l’atmosphère entraine la pollution atmosphérique et nucléaire. Conséquences directes : la mort de tous les êtres vivants (les hommes, les plantes, les animaux etc.). Des matériaux radioactifs sont propulsés dans l’atmosphère et pourrait avoir de graves conséquences d’ordre environnementale et sanitaire. Les sols restent aussi pollués et dégradés. De plus, les sites et les  villes ou régions proches ou loin des sites d’essais peuvent demeurer inhabitables.  A titre d’exemple, la bombe de Castle Bravo de 15 mégatonnes et testée dans l’atoll de Bikini, a provoqué un drame humain et écologique dans une zone de plusieurs centaines de kilomètres du lieu d’explosion. Quand bien même le moyen de protection dite plus efficace est adopté, le risque des retombées n’est pas moindre.

    Le lieu le plus contaminé du monde par les poussières radioactives dues aux explosions atmosphériques est le Nevada test site aux États-Unis.

    Face à toutes ses conséquences, tous les moyens devraient-être employés pour obliger les Etats disposants d’armes nucléaires a signé le Traité d’Interdiction Complète des Essais nucléaires (TICE). Sans oublier les récents essais nucléaires de la Corée du Nord qui inquiète la Communauté Internationale et qui enflamme le Président américain Donald Trump. Prévenons d’autres éventuels combats nucléaires à l’avantage du monde entier.

    #LANATURESEXPRIME

    Bénin : 8 propositions pour éviter la pollution par les déchets plastiques

    Éviter la pollution par les sachets plastiques à Cotonou, c’est bien possible et pas difficile. Commençons d’abord par adopter ces comportements :

    Images retouchées par oboubey229

    Images téléchargées

    1-Après avoir utilisé un produit emballé avec du sachet plastique, veillez à le jeter dans une poubelle (Gardez-le jusqu’à trouver une poubelle). Ce n’est pas impossible.

    2-Retourner les bidons d’eau en plastique tels que possotomè, kawbo… aux supermarchés, à la boutique ou à toute boutique qui en vend. Puis ces bidons seront récupérés par les fabricants eux-mêmes. Il revient donc à l’état d’exiger le recyclage aux sociétés de fabrication.

    3-Evitez de consommer des aliments emballés avec du sachet qui passent ensuite à la cuisson (ex : akassa, come, pâte)

    4-Evitez au maximum les emballages en sachet (ignames, beignets, talé-talé frits peut être mis dans du papier) Si vous en prenez beaucoup, vous pouvez les mettre dans des sacs en tissu.

    5-Sensibilisez votre entourage sur les conséquences de l’utilisation du sachet plastique sur l’environnement et la santé.

    6-Déchets ménagers : séparer les déchets plastiques des autres déchets

    7-Pour les ménages, s’abonner à des ONG de collecte d’ordures (ne pas bruler des ordures, enterrer, jeter dans les océans, la mer, les bas-fonds, les rues etc.)

    8-Exigez aux ONG lors de la collecte des ordures la séparation des déchets plastiques et des autres déchets ménagers

    RÉSERVONS UN AVENIR MEILLEUR A NOS ENFANTS EN DISONS NON AUX SACHETS PLASTIQUES !

    #LANATURESEXPRIME

    Bénin : levée de l’interdiction d’exportation de l’ananas coloré

    Dans un communiqué en date de ce 03 août 2017, le Ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat et le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, ont porté à la connaissance de l’administration publique et des acteurs de la filière ananas que l’interdiction portée sur l’exportation de l’ananas coloré en jaune, jaune orangé ou rouge sur tout le territoire nationale est totalement levée.

    Une décision qui fait suite à la gestion de la crise de l’Ethéphon dans l’ananas produit au Bénin. Selon le communiqué signé du Ministre du commerce Lazare Sèhouto et celui de l’agriculture Delphin Koudandé, le Bénin s’est doté d’un Chromatographe en phase liquide LCMSMS permettant le dosage de l’Ethéphon.

    « Cependant Tout embarquement d’ananas à l’aéroport International Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou est subordonné à la présentation d’un certificat sanitaire et d’un certificat phytosanitaire portant la signature de l’inspecteur habileté et le cachet officiel de validation de l’Agence Béninoise de Sécurité Sanitaire des Aliments (ABSSA) », précise le communiqué.

    Rappelons que par le communiqué n°4156/MAEP/DC/SGM/ABSSASA/SA du 7 décembre 2016, le ministre béninois de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage avait interdit, jusqu’à nouvel ordre, l’exportation de l’ananas coloré en jaune, jaune orangé ou en rouge sur tout le territoire béninois. Une interdiction pour faire respecter, selon le Ministre, la réglementation de l’Union Européenne sur la Limite Maximale Résiduelle (Lmr) de l’Ethéphon de l’ananas.

    SOURCE: BENIN WEB TV/

    Vidéo

    TOUPI UN MIGNON OISEAU S’EXPRIME!

    Coucou! Salut à tous. De ma chambre, j’aperçois les oiseaux. J’ai donc décidé de réaliser une petite vidéo de 44 secondes sur TOUPI qui vous souhaite un bon début de semaine. Vivez ce que je vis avec ces êtres vivants! C’est juste fabuleux! Sans eux, nous ne sommes rien. J’imagine l’homme seul sur cette terre. Ce serait très ennuyeux. Raison pour laquelle nous devons respecter la nature afin de permettre à ces êtres de vivre dans de meilleures conditions.

    #LANATURESEXPRIME